L’association

Notre action, ce que nous voulons

L’ AMSP est une association régie par la loi du 1 er juillet 1901, qui a pour but d’ accompagner les plus fragiles dans l’exercice de leurs droits fondamentaux, la satisfaction de leurs besoins, et la reconnaissance de leur citoyenneté pleine et entière.

Nos établissements accueillent, soutiennent, protègent, soignent et développent les capacités des personnes confrontées temporairement ou durablement à des difficultés de vie.
Les valeurs qui motivent notre action mettent en première place la personne en la considérant actrice de son devenir dans le respect de sa dignité.
Nos activités d’utilité sociale nous permettent de revendiquer l’exercice de missions d’intérêt général.
Dans une société civile constituée de citoyens, nous portons un projet collectif. Ce projet est soutenu par la collaboration entre acteurs bénévoles et professionnels qui s’engagent dans une complémentarité féconde. Toute personne (bénévole, professionnel, usager) impliquée dans les missions et finalités de l’association s’engage à partager nos valeurs et ne pas faire de prosélytisme religieux, politique ou culturel.

Notre action

Notre action est orientée vers des personnes confrontées temporairement ou durablement à des difficultés de vie :

des publics multiples

  • par leur âge : enfant, adolescent, adulte
  • par leur culture
  • par la diversité de leurs difficultés de vie : déficience intellectuelle, pathologies psychiques, troubles du caractère et du comportement, carences affectives et éducatives ...

avec des projets d’établissements et de services favorisant

  • l’expression de ces personnes,
  • la prise en compte globale et individualisée de leur situation
  • la défense de leurs droits dans le souci de la promotion de chacun.

selon les besoins de chacun

  • modes d’accueil appropriés : temporaire ou permanent, alterné ou séquentiel, de jour, en semi-internat et en internat, à domicile
  • activités diversifiées : formation, sports, apprentissage et exercice professionnel, activités artistiques et culturelles, soins
  • démarches d’insertion : scolaire, professionnelle, culturelle et de loisirs.

sur toute la chaîne de l’action sociale

  • en nous associant avec des partenaires pour construire des réponses innovantes et diversifiées (conventions de stage, de partenariat inter-associatif et inter établissement...)
  • en nous regroupant avec des confrères pour mieux articuler et coordonner nos réponses (pôles territoriaux, collectifs de professionnels ...)
  • en développant la compétence et les capacités d’innovation de nos salariés (plan de formation, congé individuel, diplômes qualifiants...)
  • en participant activement à la formation des futurs professionnels du secteur médico social par l’accueil de stagiaires dans les établissements.
  • en animant et soutenant la participation des usagers et de leurs familles au sein des instances de concertation (Conseil de la Vie Sociale, Conseil de la Vie Institutionnelle, instances associatives...)
  • en participant aux travaux d’élaboration des schémas d’organisation sociale et aux groupes de travail organisés par nos partenaires.

Ce que nous voulons

Une pleine reconnaissance

de nos spécificités en tant que société civile organisée, productrice de solidarités :

  • par notre implication à la construction des politiques sociales.
  • par la légitimité du financement via la protection sociale et les pouvoirs publics
    de notre mission d’intérêt général.
  • par un traitement différencié de nos spécificités notamment en matière fiscale.

de notre statut de personne morale autonome de droit privé, différenciée de la sphère publique et de la sphère commerciale :

  • par un soutien à notre fonctionnement associatif, en particulier dans le domaine de la recherche et du développement de nos actions.
  • par une évaluation conjointe et concertée de nos activités sur des objectifs définis dans le cadre de relations contractuelles.
  • par la distinction entre l’évaluation de nos établissements (cf. loi du 2 janvier 2002) et l’auto évaluation de nos pratiques associatives dont nous revendiquons la maîtrise.
  • par notre participation, au sein d’un collège « associations », aux instances de concertation territoriales.

de la gestion d’établissements comme traduction d’un projet associatif :

  • par des lieux de concertation dans lesquels ces deux dimensions indissociables soient reconnues
  • par notre participation aux débats de société, ce qui exclut l’approche des associations comme de simples palliatifs aux effets négatifs de l’économie de marché
  • par notre capacité à gérer les fonds publics qui nous sont confiés et à mobiliser des fonds privés et des bénévoles
  • par la professionnalisation des salariés et la formation des bénévoles afin de garantir la qualité de nos actions et des services que nous rendons.

Le socle de notre projet

Acteurs engagés, militants humanistes


Nous sommes une des 120 000 associations engagées dans notre pays dans l’action sociale, médico-sociale et la santé.

L’ AMSP c’est :

  • 30 membres du premier cercle de bénévoles
  • 400 salariés
  • 540 personnes accueillies
  • 11 établissements et services

Nous participons, à notre mesure et à notre place, à la réaffirmation permanente des droits de l’homme.

Notre action est renforcée par les liens de conventionnement et de coopération que nous entretenons avec l’Etat, les collectivités territoriales, les organismes sociaux et les partenaires sociaux.

Nous sommes membres actifs du réseau inter-fédératif de notre secteur d’activité au sein de l’Uriopss PACA et Corse.

Par la mobilisation de nos ressources, la plus-value de notre engagement, notre capacité d’initiative et d’émergence, nous apportons une contribution irremplaçable à la société.

Nous partageons la vision d’une société fondée sur le développement de l’individu au sein de groupes où les liens sociaux sont vivants et la solidarité active.

Les valeurs qui motivent notre action mettent en première place la personne en la considérant actrice de son devenir dans le respect de sa dignité.

La non-lucrativité de notre action et sa production de solidarités contribuent à la dynamisation du tissu social.

Nos activités d’utilité sociale nous permettent de revendiquer l’exercice de missions d’intérêt général qui nous différencient du cadre et des missions de service public.

Notre dimension militante est exprimée dans le projet associatif qui nous rend acteurs d’un projet de société solidaire et pas seulement gestionnaire d’établissements.

Les acteurs bénévoles et professionnels soutiennent le projet en s’engageant dans une complémentarité féconde et une organisation participative.

Le projet associatif

Ce projet s’inscrit dans une profonde fidélité à l’esprit des fondateurs de l’association, en particulier de Charlotte GRAWITZ, convaincus que l’éducation et la formation des hommes et des femmes sont la source du développement de leurs qualités humaines.

Réaffirmer ses valeurs et ses finalités, fixer ses orientations pour les années à venir, tel est le grand chantier dans lequel l’ Association Médico-Sociale de Provence s’est engagée.

L’AMSP a la volonté d’inscrire son projet associatif pour les années 2016-2021 dans son histoire, la réalité sociale et économique présente et en devenir, les attentes de son environnement, la dynamique des réseaux auquel elle appartient, le militantisme de ses administrateurs et le professionnalisme de ses personnels.

Le projet associatif a été revisité par un comité de pilotage, présenté pour avis au CCE et approuvé par le Conseil d’ d’Administration le 22 février 2016.

Projet Associatif

Au fil de l’histoire…

De 1954 à nos jours....

1954

JPEG
Le Centre Provençal d’Enseignement Ménager créé par Mademoiselle Charlotte GRAWITZ dans les années 1930 décide sa dissolution pour donner naissance à trois associations qui prennent chacune en charge un secteur de ses activités :

  • "Provence Formation », l’enseignement professionnel
  • "La Cadenelle" la formation des monitrices d’enseignement ménager
  • " Institut médico-pédagogique de Provence" les deux établissements qui accueillent des jeunes filles en difficulté.

L’assemblée générale constitutive des "IMP de Provence" se tient le 13 décembre 1954 et Monsieur Guy BONNASSE en est le premier président.

1955 - 1965

Les activités de l’association se développent dans les deux établissements du Boulevard de Maillane (Le Rouet) et de Château Gombert (La Parade) et participent à l’essor de l’action sociale et médico-sociale associative de l’époque. Au sein de l’établissement du boulevard de Maillane est créé un atelier de production et de distribution de travail à domicile pour des jeunes adultes qui préfigure ce que sera le travail protégé.

1970

En octobre, ouverture d’un nouvel établissement à Saint Joseph, "Les Chalets" dans des locaux mis à disposition par l’Œuvre Anti Tuberculeuse qui n’en avait plus l’usage pour ses propres activités. Cet établissement, de même profil que ceux du Rouet et de La Parade, répond à des besoins qui se révèlent dans les quartiers défavorisés du Nord de Marseille.

1975

La préparation de la loi du 30 juin 1975, amène le Président Valéry BARATIER (en fonction depuis la fin des années 60) à proposer une réforme des statuts de l’association et un changement de dénomination en celle que l’on connaît aujourd’hui : ASSOCIATION MEDICO – SOCIALE de PROVENCE. Ces modifications sont ratifiées en Assemblée Générale le 23 avril 1975 et sont publiées au JO du 15 mai 1975.

1976

L’atelier de production du boulevard de Maillane accueillant des adultes (devenu CAT du Rouet) prend une autonomie complète et s’installe dans ses propres locaux rue Liandier.

1984

La réduction de la capacité d’accueil de l’IME La Parade (de 60 à 36 places) permet la création d’un nouveau CAT de 30 places (capacité portée à 40 en 1992).

1989

Après 35 années de fidélité à l’association dont 20 en qualité de président, Valéry BARATIER transmet cette présidence à Claude P. FAVRE.

1994

En mars, en raison du décès de Claude P. FAVRE, Sylvaine PITTION est élue présidente.

1995

Répondant à la sollicitation de l’association gestionnaire de la Maison d’Enfants "La Reynarde", celle-ci est intégrée au sein de l’AMSP en début d’année.

1998

Après plusieurs années d’obstination, l’association obtient l’autorisation de créer un Foyer de Vie pour adultes qui ouvrira fin août 2000 dans des locaux neufs à Saint Barthélémy.

2000

En juin, lors de l’assemblée générale, Charles BARATIER est élu Président.

2001

L’IME du Rouet quitte le boulevard de Maillane et devient l’IME Valbrise en s’installant dans ses propres locaux dans le quartier La Pomme – Les Caillols.

2002

Après 26 ans, le CAT Le Rouet quitte la rue Liandier et s’installe dans le Parc d’Activités de l’Aumône à Aubagne dans des locaux plus fonctionnels pour ses activités ce qui lui permet de porter sa capacité d’accueil de 70 à 80 adultes.

2003

La capacité d’accueil du CAT La Parade est portée à 50 adultes.

2005

Cinquantenaire de la création de l’association.

2006

Agrément du siège de l’association.

2007

Répondant à la sollicitation de l’association gestionnaire de l’ IME "La Marsiale", celui-ci est intégré au sein de l’AMSP en septembre.

2008

En septembre, création d’un SESSAD rattaché à l’IME VALBRISE.
Signature du C.P.O.M. 2008-2013 (avec l’A.R.S.)

2009

En octobre, création du SESSAD « Le chemin » rattaché à l’IME LES CHALETS.

2010

Fusion administrative des deux ESAT.
Extension du Foyer de Vie l’Astrée : accueil de personnes traumatisées crâniennes.

2013

En Novembre, le Siege quitte la rue Liandier pour venir s’installer dans des locaux mieux adaptés au 6 Bd Gueidon dans le 13 ième arrondissement.

Le code de déontologie

Le présent code de déontologie définit les responsabilités éthiques des administrateurs bénévoles et des dirigeants salariés de l’AMSP.

Il engage chacun dans une éthique professionnelle de responsabilité, d’exemplarité et de respect envers les diverses parties prenantes (les ayants droit, leurs familles, les personnels salariés, les autorités de contrôle et
de financement, les prestataires de service et fournisseurs, les partenaires et la société dans son ensemble…).

Code de déontologie

Les bénévoles au sein de l’association

Selon les nouveaux statuts 2007 et le règlement intérieur :

  • Les membres actifs :
    Ils sont susceptibles d’apporter une aide effective et régulière au fonctionnement de l’Association. Parrainés par 2 Administrateurs et agréés par le Conseil d’Administration, ils ont une voix délibérative aux Assemblées Générales.
  • Les administrateurs :
    Membres du Conseil d’Administration, ils sont élus par les membres actifs en Assemblée Générale et renouvelables par tiers annuellement. Ils sont en nombre limité ( 6 à 24 ) par les statuts. Le Conseil d’Administration a tous les pouvoirs pour administrer l’Association.
  • Les administrateurs délégués :
    Ce sont des administrateurs ayant reçu du Conseil d’Administration une délégation pour être son représentant particulier auprès d’un établissement ou service, en liaison avec la direction de l’établissement ou du service.
  • Les Membres du Bureau
    Ils sont désignés parmi les membres du Conseil : le Bureau se réunit aussi souvent que nécessaire, soit environ une fois par mois. Les membres du Bureau sont des conseillers, parmi eux il y a obligatoirement au moins :
  • un Secrétaire ( S ),
  • un Trésorier ( T ),
  • un Vice-Président ( VP ),
  • et un Président ( P ).
haut de page