Notre action, ce que nous voulons

L’ AMSP est une association régie par la loi du 1 er juillet 1901, qui a pour but d’ accompagner les plus fragiles dans l’exercice de leurs droits fondamentaux, la satisfaction de leurs besoins, et la reconnaissance de leur citoyenneté pleine et entière.

Nos établissements accueillent, soutiennent, protègent, soignent et développent les capacités des personnes confrontées temporairement ou durablement à des difficultés de vie.
Les valeurs qui motivent notre action mettent en première place la personne en la considérant actrice de son devenir dans le respect de sa dignité.
Nos activités d’utilité sociale nous permettent de revendiquer l’exercice de missions d’intérêt général.
Dans une société civile constituée de citoyens, nous portons un projet collectif. Ce projet est soutenu par la collaboration entre acteurs bénévoles et professionnels qui s’engagent dans une complémentarité féconde. Toute personne (bénévole, professionnel, usager) impliquée dans les missions et finalités de l’association s’engage à partager nos valeurs et ne pas faire de prosélytisme religieux, politique ou culturel.

Notre action

Notre action est orientée vers des personnes confrontées temporairement ou durablement à des difficultés de vie :

des publics multiples

  • par leur âge : enfant, adolescent, adulte
  • par leur culture
  • par la diversité de leurs difficultés de vie : déficience intellectuelle, pathologies psychiques, troubles du caractère et du comportement, carences affectives et éducatives ...

avec des projets d’établissements et de services favorisant

  • l’expression de ces personnes,
  • la prise en compte globale et individualisée de leur situation
  • la défense de leurs droits dans le souci de la promotion de chacun.

selon les besoins de chacun

  • modes d’accueil appropriés : temporaire ou permanent, alterné ou séquentiel, de jour, en semi-internat et en internat, à domicile
  • activités diversifiées : formation, sports, apprentissage et exercice professionnel, activités artistiques et culturelles, soins
  • démarches d’insertion : scolaire, professionnelle, culturelle et de loisirs.

sur toute la chaîne de l’action sociale

  • en nous associant avec des partenaires pour construire des réponses innovantes et diversifiées (conventions de stage, de partenariat inter-associatif et inter établissement...)
  • en nous regroupant avec des confrères pour mieux articuler et coordonner nos réponses (pôles territoriaux, collectifs de professionnels ...)
  • en développant la compétence et les capacités d’innovation de nos salariés (plan de formation, congé individuel, diplômes qualifiants...)
  • en participant activement à la formation des futurs professionnels du secteur médico social par l’accueil de stagiaires dans les établissements.
  • en animant et soutenant la participation des usagers et de leurs familles au sein des instances de concertation (Conseil de la Vie Sociale, Conseil de la Vie Institutionnelle, instances associatives...)
  • en participant aux travaux d’élaboration des schémas d’organisation sociale et aux groupes de travail organisés par nos partenaires.

Ce que nous voulons

Une pleine reconnaissance

de nos spécificités en tant que société civile organisée, productrice de solidarités :

  • par notre implication à la construction des politiques sociales.
  • par la légitimité du financement via la protection sociale et les pouvoirs publics
    de notre mission d’intérêt général.
  • par un traitement différencié de nos spécificités notamment en matière fiscale.

de notre statut de personne morale autonome de droit privé, différenciée de la sphère publique et de la sphère commerciale :

  • par un soutien à notre fonctionnement associatif, en particulier dans le domaine de la recherche et du développement de nos actions.
  • par une évaluation conjointe et concertée de nos activités sur des objectifs définis dans le cadre de relations contractuelles.
  • par la distinction entre l’évaluation de nos établissements (cf. loi du 2 janvier 2002) et l’auto évaluation de nos pratiques associatives dont nous revendiquons la maîtrise.
  • par notre participation, au sein d’un collège « associations », aux instances de concertation territoriales.

de la gestion d’établissements comme traduction d’un projet associatif :

  • par des lieux de concertation dans lesquels ces deux dimensions indissociables soient reconnues
  • par notre participation aux débats de société, ce qui exclut l’approche des associations comme de simples palliatifs aux effets négatifs de l’économie de marché
  • par notre capacité à gérer les fonds publics qui nous sont confiés et à mobiliser des fonds privés et des bénévoles
  • par la professionnalisation des salariés et la formation des bénévoles afin de garantir la qualité de nos actions et des services que nous rendons.
haut de page